Je partage :

Selon une intelligence artificielle, Shakespeare n’est pas l’auteur de sa propre pièce.

Le mystère qui plane autour de Shakespeare serait enfin résolu ? Selon une légende, l’un des plus grands poètes et dramaturge aurait fait appel à de nombreux scribes afin d’écrire ses œuvres. Jusqu’à maintenant, cela n’a toujours été qu’une rumeur ; mais une intelligence artificielle est venue confirmer cette hypothèse.

Une œuvre : deux styles d’écriture différents

Petr Plecháč, chercheur tchèque de l’Académie des Sciences, a mis au point un système de « machine learning » (apprentissage automatique) capable d’analyser les styles d’écritures de différents auteurs et de leur attribuer une œuvre ou non. Selon l’outil d’intelligence artificielle, la célèbre pièce Henri VIII aurait été écrite à quatre mains : John Fletcher aurait participé à l’écriture de l’œuvre en collaboration avec William Shakespeare.

William ShakespeareUnique portrait reconnu de William Shakespeare gravé par Martin Droeshout

Une IA entraînée pour analyser les écritures

Le magazine du MIT explique comment le programme d’intelligence artificiel a été mis au point par Plecháč. Un algorithme test a d’abord analysé cinq œuvres de Shakespeare et cinq autres de Fletcher – sur l’hypothèse qu’elles ont bien été rédigées par eux-mêmes – afin de l’entraîner à reconnaître les écritures des différents auteurs. Le système de Petr Plecháč a finement analysé les différentes caractéristiques des deux auteurs : le vocabulaire, le style et le rythme des œuvres (la versification). Par exemple, John Fletcher avait pour habitude d’écrire « ye » à la place de « you » mais également de rajouter les mots « sir », « next », « still » en guise de sixième syllabe sur des lignes de cinq pieds. Puis, l’IA a « lu » vers par vers les scènes de la pièce de Shakespeare et appliqué ses connaissance pour en déterminer les auteurs. La conclusion est formelle : Fletcher, autre auteur du XVIe siècle, a rédigé près de la moitié de l’œuvre que l’on associe à Shakespeare. Ce dernier serait l’auteur des deux premières scènes et Fletcher des quatre suivantes, ainsi que du Ve acte. Le IIIe acte serait quant à lui, le résultat des deux dramaturges qui auraient collaboré ensemble.

Une rumeur qui plane depuis longtemps

Déjà en 1850, James Spedding, analyste littéraire britannique, avait affirmé qu’Henri VIII n’était pas uniquement l’œuvre de Shakespeare. Dans son essai Qui a écrit Henri VIII ?, il avait déjà remarqué les similitudes entre le style d’écriture de Fletcher et celui de William Shakespeare. De même, l’écriture de la pièce nécessitait une véritable connaissance des coutumes italiennes alors que Shakespeare n’était jamais allé en Italie. Cela n’avait pourtant convaincu personne à l’époque. Depuis, de nombreux experts ont tenté de découvrir quelles parties avaient été écrites par Fletcher mais cela était bien trop compliqué. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle a rendu cette tâche bien plus aisée et a bien permis de confirmer l’hypothèse de Spedding.

De plus en plus de grands mystères sont résolus grâce à l’IA et même les plus grands auteurs n’y échappent pas. Alors, doit-on dire la langue de Shakespeare ou la langue de Fletcher ?

Si vous souhaitez en savoir plus, vous avez accès à l’étude de Petr Plecháč en anglais ici : https://arxiv.org/pdf/1911.05652.pdf


– Article rédigé par Cynthia Billaud.

Intéressés par les formations de Catalix ? Cliquez pour plus d’informations.