Je partage :

Thomas Kerjean, CEO de Mailinblack, advisor de Catalix. © Getty Images

Mailinblack, pépite française en IA/cybersécurité


Interview de Thomas Kerjean, CEO Mailinblack.

1/ Peux tu nous présenter brièvement ton parcours et ce qui t’a amené à prendre la direction de Mailinblack ?

Après 17 ans d’exil aux Etats-Unis, en Chine, puis à Paris, j’ai pris la décision de revenir dans mon Sud natal.

D’abord pour avoir un impact local et mondial : mon premier souhait serait vraiment de contribuer au rayonnement économique de Marseille avec Mailinblack à qui j’apporte mon expérience en IA / Cloud acquise chez Microsoft. Mailinblack est une pépite française en IA/cybersécurité avec déjà 9000 clients – mairies, conseils, hôpitaux, PME – une croissance de +40%, une fidélité client hors pair – 95% d’entre eux renouvellent leur contrat. Nous venons de lever 14 millions d’euros. Le potentiel en France et à l’international est important. La société va multiplier par 5 son chiffre d’affaires dans les 4/5 ans à venir. Tout est fait à Marseille, du Lab d’IA aux développements en passant par le marketing, les partenaires, les ventes, l’accompagnement de nos clients, le support.

Ensuite parce que clairement, le produit me passionne. J’ai passé mes dernières années parisiennes à faire un grand plongeon dans le machine learning, le deep learning. J’aime plus particulièrement le traitement automatique du langage naturel, domaine passionnant à la croisée des chemins entre les maths et le français, l’anglais, l’allemand, l’espagnol. La cybersécurité est vraiment un champ d’application rêvé pour l’intelligence artificielle. Le produit me passionne aussi pour son positionnement original : c’est une IA avec un visage humain ! Mailinblack intègre l’IA dans son approche de la sécurité avec plusieurs interfaces permettant de redonner le contrôle sur ses données à l’utilisateurs : Human Lock Security System, Control Panel, Email Flow Reporting. C’est donc aussi un service d’éducation des utilisateurs à ce que sont les spams, phishing, ransomwares.

Enfin parce qu’un rôle de CEO permet de créer un environnement de travail innovant – libérateur pour les talents français et internationaux – apprenant avec des plans de développement de compétences ambitieux et à la hauteur des motivations et appétences des gens – responsabilisant, car on ne peut réussir durablement qu’avec une organisation non hiérarchique au sens historique du terme. Je valorise la méritocratie de par mon propre parcours et j’aimerais permettre à mes collaborateurs de pouvoir réellement exprimer leur potentiel.

L’équipe de Mailinblack

2/ Quelle est la proposition de valeur de Mailinblack ? Vos ambitions ?

Nous protégeons des milliers de mairies, conseils départements, régionaux, des hôpitaux, des TPE, des PME dans le bâtiment contre virus, spams, ransomwares, phishing, social engineering / spear-phishing… et nous le faisons très bien : Notre croissance et notre évaluation par nos clients sans cesse supérieure à 4.5/5 en témoignent

Nous avons 2 ambitions très claires :

  • Continuer à être le leader en France en investissant en R&D et en accélérant la promotion de nos offres pour les 4 millions de PME et 40 000 collectivités et hôpitaux français
  • Faire connaître et croître sur la région EMEA via de solides partenariats, en capitalisant sur notre ADN Made in Europe

3/ Comment vois tu le marché de l’IA en France et en particulier les enjeux pour les entreprises françaises ?

La France a des clefs en main sur le sujet de l’IA avec de très bons savoir-faire, des talents mondiaux en recherche, ce qui est un atout majeur, mais trop peu d’entreprises ont réellement pris le sujet de l’IA par les cornes – – J’ai rencontré ces dernières années de nombreux dirigeants d’entreprise et je confirme qu’il reste encore beaucoup de sensibilisation et d’acculturation à faire pour les engager dans une démarche plus ambitieuse et structurée afin de réellement créer de la valeur.

Pour prendre un peu de hauteur sur les leviers pour les entreprises, je distinguerais 4 scénarios de transformations par l’IA :

  • La relation client qui est en plein bouleversement puisque la valorisation des données, la détection d’insights permets de repenser l’approche marketing / vente / relation client, avec plus de performance à la clé, mais aussi potentiellement, une relation client de meilleure qualité et ceci pour tous les secteurs ;
  • La productivité des employés qui va être dopée par des scénarios d’IA applicatifs (on intègre de l’IA dans les applications métiers existantes, pour augmenter leurs performances. C’est l’un des sens de notre récent partenariat avec Microsoft…)
  • Les processus métiers de façon générale sont en train de radicalement changer : on les a automatisés ces dernières décennies, avec le machine learning, on les augmente, on les réinvente que ce soit dans l’industrie avec l’amélioration des chaines de production, de maintenance, mais aussi les fonctions supports (RH, IT…) ;
  • Enfin, l’IA est une opportunité pour inventer de nouveaux produits et services inimaginables avant, grâce à la masse de données, les puissances de calcul, mais aussi l’IoT qui va transformer l’industrie !

J’ai écrit un livre blanc sur ce sujet avec un collectif d’experts français auquel je vous renvoie pour plus de détails : https://bit.ly/2LjiXK0

Ces innovations vont bien sûr impacter le travail, l’organisation des entreprises… et posent des questions éthiques, de respect de la privacy / GDPR, et posent de vraies questions de sécurité avec des enjeux comme:

  • Le social engineering (renseignement ciblé en ligne), ou phishing (escroquerie) ciblé via les nouveaux outils, réseaux sociaux des employés…
  • Hack d’usines, de voitures connectées…

Un mot de conclusion

La sécurité, tout autant que la propriété des données seront au centre des questions à venir. Je suis très heureux de pouvoir contribuer de très près à l’innovation et à la sécurité des PME, collectivités françaises.


Qu’allez-vous pouvoir développer avec l’IA dans votre métier, votre entreprise ? 1 journée pour le découvrir !